Édito

Un pas de côté … et du vent dans les cheveux !
« Il y a des jours qui ne ressemblent à aucun autre. Il suffit d’un pas de côté, d’un brin de vent dans les cheveux. C’est ainsi que l’histoire commence», selon l’écrivain Ahmed Kalouaz. Voilà tout l’objet de Panique au Dancing.

Pour qu’aucun jour ne ressemble à un autre, notre 3e biennale de danse vous propose ce pas de côté du Lundi 23 au samedi 28 septembre 2019, avec 18 compagnies professionnelles, 21 spectacles de danse contemporaine, ici à Niort, dans 15 lieux publics et au Moulin du Roc. Faire un pas de côté, dedans, dehors, c’est d’abord cultiver un certain art du bien-vivre, tous ensemble, spectateurs néophytes, danseurs amateurs ou accomplis, publics des quartiers ou du centre-ville, tous ces lieux où battra le coeur de cette nouvelle édition.

Pour sa construction, elle s’est appuyée sur de nombreuses coopérations, à l’échelle de la ville et de la région , avec tout particulièrement la Scène nationale du Moulin du Roc. Le pas de côté, c’est l’art aussi de changer son regard. C’est tenter de faire corps avec la ville, faire en sorte que la danse surgisse dans nos espaces quotidiens et s’ingénie à les métamorphoser. Et ce, jusque dans les moindres interstices de la cité, jusqu’où la danse n’a pas encore cheminé, jusqu’à nos profondeurs intimes…

Ce pas de côté va nous entraîner dans une danse pleine et entière; nous porter dans un élan qui donne envie de vivre pleinement la danse comme spectateur mais aussi en tant que danseur, à travers, par exemple, le projet de Panique olympique, dont cette deuxième étape va rassembler jusqu’à 500 danseurs. Un doux vent de folie qui nous entraînera jusqu’à Paris 2024…

Enfin, cet événement innovant et qui a du sens, dans l’air du temps, ne convoquerait pas tous les possibles s’il n’était pas abordable au plus grand nombre. Cette accessibilité, vous la retrouverez aussi dans les tarifs des spectacles, avec une majorité de propositions gratuites et une politique tarifaire allant de 4 à 10 €.

Ce pas de côté, c’est celui de la Cie Volubilis mais c’est aussi et surtout le vôtre! Que nos nouveaux partenaires soient ici remerciés d’avoir accepté, eux aussi, de faire ce pas de côté. Merci à nos mécènes, aux structures médico-sociales et, bien sûr, à nos partenaires institu-tionnels. Je salue aussi la présence de Sébastien Chevrier et Delphine Gouret qui ont rejoint l’équipe professionnelle du festival qui compte plus d’une centaine de bénévoles.

Bon festival à toutes et à tous, puisse ce doux vent de bouillonnement collectif vous entraîner dans le plaisir de la DANSE !

Agnès Pelletier

La programmation 2019